Rencontre des Historiens du Limousin

Le vieillissement de la population a entraîné un changement de regard sur "les vieux", devenus au fil du temps , "les aînés", "les seniors", "le troisième âge", etc.

Regarder comment la vieillesse a été perçue dans les sociétés anciennes amène à s'interroger sur nos propres perceptions. Yvon Le Gall, de l'université de Nantes, nous offre l'occasion de cette exploration : 

"L’âge baroque est marqué, tout particulièrement en Italie, par le poids institutionnel de l’Église ayant entamé sa Contre-Réforme à l’occasion du concile de Trente. Cette influence est sensible dans le domaine de l’art, où elle est un commanditaire majeur. L’art est l’un des moyens de la contre-offensive. Il serait toutefois abusif de dire qu’il s’agisse d’une chape de plomb. On constate que les figures de la vieillesse – notamment féminine – tiennent une place plus importante que par le passé dans le champ artistique, que nous limiterons ici à la peinture. L’approche symbolique des sexes et des âges y est fréquente. L’Iconologia de Cesare Ripa (1593), destinée à devenir la bible des artistes, en témoigne. On constate que les figures âgées incarnent des vices et des vertus contrastées. Pour faire simple, on peut dire que la femme âgée – l’anziana – navigue entre la sainte et la sorcière. Toutefois, entre ces deux extrêmes dont nous aurons l’occasion de voir des images, il y a place pour des incarnations plus charnelles, plus contemporaines. Mais le portrait – pas plus qu’aujourd’hui – n’échappe à un code, diffus de manière plus ou moins sournoise. L’influence religieuse n’épargne pas la commande privée."

Les quarante ans

de Rencontre des Historiens du Limousin

Une belle réussite !

Le 2 février 2017, devant une salle comble (un peu plus de cent personnes) et ravie, Marie-Françoise Rabetaud et Dominique Desmons ont lu des textes historiques sélectionnés par RHL pour leur caractère pittoresque, étonnant ou drolatique, agrémentés de quelques chansons non moins historiques.

 

 



 

Dernière parution :

Le Limousin enclavé ? La réponse des historiens

Animée par Alain Blanchard, Michel Deroin et Michel Kiener, cette conférence a réuni une quarantaine de personnes le 4 février à la BFM de Limoges.

Une histoire des circulations en Limousin

Conférence de présentation de l'ouvrage animée par Robert Chanaud à la Maison du Limousin à Paris, à l'invitation du Cercle généalogique historique et héraldique de la Marche et du Limousin, le 16 janvier, en présence de 50 personnes.

Voyager, circuler au Moyen Age en Limousin

Ce "Café de l'histoire" animé par Catherine Faure-Delhoume, Robert Chanaud et Luc Ferran a réuni 35 à 40 personnes le 7 janvier 2016.