Rencontre des Historiens du Limousin

Vient de paraitre

Le Temps des Limousins

Chroniques, horloges, nostalgies, prospectives

du XIe au XXIe siècle

 

     Chaque époque a une manière qui lui est propre d’habiter le temps : de mesurer le temps qui passe et celui qui est passé, d’instrumentaliser le passé pour mieux tirer parti du présent, de rêver ou de craindre le futur. Comment les habitants du Limousin, au cours de l’histoire, ont-ils habité leur temps ?

     Dir. Robert Chanaud et Pauline Bouchaud, Limoges, Pulim, 2019, 244 p. Ouvrage broché, http://www.pulim.unilim.fr, 22 €.

 

Sommaire

 - Robert Chanaud – Avant-propos : le futur est de retour.
- Pauline Bouchaud – Introduction

1 – Mesurer le temps

- Julien Bellarbre – Adémar de Chabannes et les âges du monde. De nouveaux éléments concernant le « millénarisme » de l'auteur.
- Christian Remy – Une mémoire contentieuse au château de Bonneval dans la première moitié du XVIe siècle.
- Nicolas Lestieux – Une lecture des temporalités des registres consulaires du Château de Limoges à l'époque moderne (XVIe-XVIIe siècles) :  entre rythmes des temps et mémoire du passé.
- Philippe Grandcoing – L’heure du crime. Se repérer dans le temps face à la justice dans les années 1830-1840.
- Vincent Brousse – Le temps de la justice. Chocs des temporalités, 1800-1960. Temps vécu, temps estimé, temps subi.
- Pascal Bousseyroux – Les horloges publiques en Corrèze au XIXe siècle (1830-1923).
- Michel C. Kiener – Le temps, le jour et l’heure. Du temps contraint à l’heure exacte (1800-1914).

2 – Se projeter dans le temps

- Laura Viaut – Construire le futur au Moyen Âge. La justice restaurative de l’an mil à travers le corpus limousin.
- Jean-Marie Allard, Jean François Boyer, Robert Chanaud, Luc Ferran, Stéphane Lafaye, Christian Remy – Geoffroi de Vigeois. La construction du récit historique chez un chroniqueur du XIIe siècle.
- Pauline Bouchaud – Réécrire le passé. L’exemple du chanoine limousin Étienne Maleu († 1322), historien de son église.
- Claude Andrault-Schmitt – Le temps du monument. Un piège pour l'historien de l'architecture médiévale.
- Nicolas Lestieux – Du passé réinventé au passé revendiqué : le gaulois Duratius et la superposition des temporalités dans une cité à l’époque moderne.
- Philippe Grandcoing – Conserver, restaurer, reconstruire. Le XIXe siècle et l’héritage du passé à Limoges et en Haute-Vienne.
- Michel C. Kiener – Limoges 1890-2020. La ville voulue, les rêves brisés.
- Robert Savy – La prospective régionale en Limousin. Limousin 2007 - Limousin 2017.

 

Un nouveau président, une nouvelle équipe

Transfert symbolique de la présidence de Robert Chanaud à Pierre Vallin, élu président lors de la Rencontre du 6 octobre 2019 (photo Paul Colmar).

Le nouveau bureau est constitué de Luc Ferran, vice-président, Hélène Layotte, secrétaire, Evelyne Proust trésorière.

Ci-dessous quelques photos de l'assemblée générale (photos Paul Colmar et Michel Kiener).

Assemblée générale 2017 : une assistance très studieuse

Thomas Schneider (ici au centre) a reçu le Prix Lémovice 2017 pour son mémoire de master

Fortune, pouvoir, spiritualité : profils de familles patriciennes du Château de Limoges, 1450-1560 (Master 2, dir. A. Massoni, Université de Limoges, 2016).

________________________________________________________________________________________

Conférence d'Yvon Le Gall

Le vieillissement de la population a entraîné un changement de regard sur "les vieux", devenus au fil du temps , "les aînés", "les seniors", "le troisième âge", etc.

Regarder comment la vieillesse a été perçue dans les sociétés anciennes amène à s'interroger sur nos propres perceptions. Yvon Le Gall, de l'université de Nantes, nous offre l'occasion de cette exploration : 

"L’âge baroque est marqué, tout particulièrement en Italie, par le poids institutionnel de l’Église ayant entamé sa Contre-Réforme à l’occasion du concile de Trente. Cette influence est sensible dans le domaine de l’art, où elle est un commanditaire majeur. L’art est l’un des moyens de la contre-offensive. Il serait toutefois abusif de dire qu’il s’agisse d’une chape de plomb. On constate que les figures de la vieillesse – notamment féminine – tiennent une place plus importante que par le passé dans le champ artistique, que nous limiterons ici à la peinture. L’approche symbolique des sexes et des âges y est fréquente. L’Iconologia de Cesare Ripa (1593), destinée à devenir la bible des artistes, en témoigne. On constate que les figures âgées incarnent des vices et des vertus contrastées. Pour faire simple, on peut dire que la femme âgée – l’anziana – navigue entre la sainte et la sorcière. Toutefois, entre ces deux extrêmes dont nous aurons l’occasion de voir des images, il y a place pour des incarnations plus charnelles, plus contemporaines. Mais le portrait – pas plus qu’aujourd’hui – n’échappe à un code, diffus de manière plus ou moins sournoise. L’influence religieuse n’épargne pas la commande privée."

________________________________

Les quarante ans

de Rencontre des Historiens du Limousin

Une belle réussite !

Le 2 février 2017, devant une salle comble (un peu plus de cent personnes) et ravie, Marie-Françoise Rabetaud et Dominique Desmons ont lu des textes historiques sélectionnés par RHL pour leur caractère pittoresque, étonnant ou drolatique, agrémentés de quelques chansons non moins historiques.

Le 2 février 2017, devant une salle comble (un peu plus de cent personnes) et ravie, Marie-Françoise Rabetaud et Dominique Desmons ont lu des textes historiques sélectionnés par RHL pour leur caractère pittoresque, étonnant ou drolatique, agrémentés de quelques chansons non moins historiques.

Le Limousin enclavé ? La réponse des historiens

Animée par Alain Blanchard, Michel Deroin et Michel Kiener, cette conférence a réuni une quarantaine de personnes le 4 février à la BFM de Limoges.

Une histoire des circulations en Limousin

Conférence de présentation de l'ouvrage animée par Robert Chanaud à la Maison du Limousin à Paris, à l'invitation du Cercle généalogique historique et héraldique de la Marche et du Limousin, le 16 janvier, en présence de 50 personnes.

Voyager, circuler au Moyen Age en Limousin

Ce "Café de l'histoire" animé par Catherine Faure-Delhoume, Robert Chanaud et Luc Ferran a réuni 35 à 40 personnes le 7 janvier 2016.

Voyager, circuler au Moyen Age en Limousin

Ce "Café de l'histoire" animé par Catherine Faure-Delhoume, Robert Chanaud et Luc Ferran a réuni 35 à 40 personnes le 7 janvier 2016.