Vient de paraître

Les hommes, les objets, les idées n'ont jamais autant circulé qu'aujourd'hui, ni aussi vite. Cependant on n'a pas attendu notre époque pour aller voir ce qu'il y avait derrière l'horizon. Mais comment voyageait-on au Moyen Âge ? Comment s'y prenait Yrieix – un futur saint – dans sa chasse aux reliques ? Où les sculpteurs romans allaient-ils chercher leurs modèles ? Quels réseaux empruntaient les faux-monnayeurs ? Est-il vrai que c'est Turgot qui a créé le réseau routier du Limousin ? L'on sait que cette province fut une terre d'émigration, et l'on croit tout savoir sur les maçons de la Creuse, mais l'on ignore souvent que Limoges fut un centre majeur de redistribution des marchandises au xixe siècle, ou encore que cette ville comportait une communauté de colporteurs ashkhénazes. On pense que l'arrivée du chemin de fer a signé l'entrée dans la modernité de la circulation, mais on méconnaît l'importance de la révolution routière qui l'a précédée.

Voilà quelques-unes seulement des questions sur lesquelles cet ouvrage apporte des éclairages, souvent inattendus. En étudiant les circulations à partir d'un territoire nettement défini et sur la très longue durée, Rencontre des Historiens du Limousin apporte sa pierre singulière à un courant historiographique particulièrement dynamique, tout en répondant aux légitimes curiosités du public régional. Enclavé, le Limousin ? On risque d'être surpris.

 

Voyez le sommaire

(et le bon de commande)

dans la barre de navigation

 L'histoire des circulations, avec ses déclinaisons (histoire connectée, World history, etc.), est depuis quelques années un des champs de recherche les plus féconds. Les historiens, en cela, ne font que partager une interrogation majeure de nos contemporains sur la mondialisation.

 

Rencontre des Historiens du Limousin, depuis ses débuts, a fait le choix de défricher des domaines novateurs. C'est pourquoi ce thème nous a particulièrement motivés.

 

Les recherches en cours ou déjà publiées s'inscrivent le plus souvent dans un cadre thématique (histoire urbaine, circulation des idées, transferts culturels, etc.). L'originalité de notre entreprise est d'étudier les circulations à partir d'un territoire, le Limousin (dans son acception régionale actuelle). En outre, sans exclure les circulations immatérielles, notre recherche se concentre sur le mouvement des hommes et des choses, dans une chronologie très large. Et à côté des échanges à longue distance, nous faisons une place aux microcirculations qui revêtaient souvent une importance déterminante pour la vie quotidienne.